sa nuque

29 septembre 2008 Commentaires fermés sur sa nuque

devant moi, sa nuque

d’une échancrure si élégante qu’on l’effleurerai bien d’une délicate caresse,
d’un grain si parfait qu’on la débarasserai bien de ses jolies boucles d’ange,
d’une courbure si sensuelle qu’on la parcourerait bien du bout des doigts,
d’une couleur si chaude que l’on y déposerai bien un baiser, ou deux, puis trois…

« c’est la fin de ce cours ! merci de votre attention et à la semaine prochaine ! »

à la semaine prochaine…

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement sa nuque à JETER L'ENCRE.

Méta