emotional landscape

15 novembre 2008 Commentaires fermés sur emotional landscape

je suis au bord de la mer quand le soleil est au bord de la terre
et sans aucune pudeur sous mes yeux il se meurt
il ne veut pas de larmes de mon plus beau sourire je m’arme
des derniers battements de son cœur des vagues je n’ai plus peur
de la ville qui me libère je brise tous mes repères
et cours sur le sable avant de disparaitre sous la lame

mon corps alors se donne au vent et au ressac qui tonne
à l’unisson on entonne une mélodie qui résonne
et d’une complicité sans pareil je me retourne vers le soleil
qui déjà s’abandonne sous le poids de sa couronne
je replonge dans mon déboire une dernière fois pour le voir
je lui souris une dernière puis reste et le célèbre

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement emotional landscape à JETER L'ENCRE.

Méta