Quand l’Amour embrasse la Mort – Noyade en appartement

25 janvier 2009 Commentaires fermés sur Quand l’Amour embrasse la Mort – Noyade en appartement

Comme un homme enterré vivant dans son cercueil qui se demande combien d’inspiration avant la Mort, je me demande combien de jour pour l’oublier.
Y a t-il seulement une chance que j’en sorte ? Terré dans ma chambre, je ne sais plus quelle heure, quel jour. Il fait la même obscurité. Avec deux à trois mètres de terre sur le cœur, mon souffle se fait lourd et haletant.

Il faut que je m’efforce de ne plus y penser, de ne penser à rien. Je dois me calmer, l’air me manque… Mes larmes ruissellent-elles sur mes joues depuis longtemps ? Mourir noyé dans un cercueil, quelle idée idiote. Un rictus nerveux m’échappe. …Ais-je dormi ? Sommes-nous demain ? « Nous » ? Nouveau rictus. J’ai terriblement mal mais je ne cris pas, je ne peux pas. Si j’ouvre la bouche la terre va m’envahir, je ne veux pas, je veux vivre ! J’ai peur… Je tente de réguler ma respiration… Que le temps est long mon Dieu… Mon Dieu ! Mes pleurs deviennent incontrôlable, je hoquette de manière compulsive, je m’étouffe ! Je vais mourir !…Oh mon Dieu… Je n’ai jamais cru en Toi, mais si Tu peux faire quelque chose, fais-le maintenant !
Un bruit sourd ! Me suis-je cogné ?… Non, on frappe à la porte ! Quelle porte ?! Si c’est celle du Paradis c’est à moi d’y frapper, non ? Parce qu’ici, on n’y est pas

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Quand l’Amour embrasse la Mort – Noyade en appartement à JETER L'ENCRE.

Méta