22 ans sous ses yeux

13 avril 2009 Commentaires fermés sur 22 ans sous ses yeux

Et il me regarde comme pour me dire que tout ira bien, même si je fais fausse route. Je ne veux pas le décevoir, je n’ai pas le droit, il y en a tant dans son regard, d’envie, d’espoir, de vie. Qu’il a l’air serein, confiant. Quel âge peut-il avoir ? 10, 11 ans ? Où est-il aujourd’hui ? J’aimerais lui parler, je me sens si seul. Son sourire apaisé me réconforte, son regard tendre m’apaise. M’aurait-il laissé le prendre par la main ? Lui dire qu’il est la chair de ma chair ? Je lui aurais sans doute dit que tout ira bien et il m’aurait répondu qu’il le sait. L’on se sera sourit et j’aurais alors disparu.

Quand est-ce que la roue s’arrête-t-elle de tourner ? Quand est-ce que l’on devient celui pour lequel on a été fait ? Sommes-nous seulement faits pour devenir quelqu’un ? Ne sommes-nous pas plutôt faits pour quelqu’un ? Ne vit-on pas plutôt pour l’autre ?
Je veux y croire, je veux croire que l’homme n’est entier qu’à plus d’un. Je veux croire que ce môme est en moi et qu’ensemble nous rencontrerons d’autres mômes, des femmes et des hommes pour lesquels nous compterons. Je veux croire qu’à travers nos sourires l’on peut transmettre des pans de vie, qu’à travers nos regards l’on peut rendre à quiconque ce qui lui appartient, qu’à travers nos gestes l’on peut sauver plus qu’une vie, qu’à travers ce môme, je suis, qu’à travers moi, tu es, qu’à travers toi, il est, qu’à travers lui, elle est, qu’à travers elle, ce môme est.

Je crois en l’homme, l’homme que deviendra ce môme.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement 22 ans sous ses yeux à JETER L'ENCRE.

Méta