how i met my mother (in the lift)

21 mai 2009 Commentaires fermés sur how i met my mother (in the lift)

Bonjour à tous,

Je m’appelle Marc et j’ai survécu à une expérience traumatisante…

Voilà, il y a quelques jours je suis resté bloqué dans mon ascenseur. Un coup de fil à Otis et Tetris pour tuer le temps auraient suffit… Mais c’était sans compter sur la volonté de ma mère de rendre l’instant inoubliable. Elle décide de sortir quelques secondes après moi et appelle l’ascenseur… avant de taper dessus et hurler d’une voix que je qualifierai poliment d’orientale :

« Y’a quelqu’un de bloquéééé ? »

J’ai presque cru qu’elle l’avait saboté tant le timing était parfait !

« Oui maman… c’est moi… » (ça aurait été encore plus con de ne pas répondre… non ? et bien non !)

« Yiiiiiiiiiiii ! Piaaaaaaaa ton frère est bloqué dans l’ascenseuuuur ! Appelle Otiiiis ! Maaarc ! Tu as appelé Otiiiis ? » (pas la peine, ils vont t’entendre…)

« Mam’ please… Rentre ! » (avant que les trois étages qui nous séparent se joignent à ton monologue…)

L’ascenseur avait été changé quelques mois auparavant, ils ont opté pour une cabine en verre. Résultat, j’étais comme en vitrine à quelques centimètres du rez-de-chaussée. Je me suis donc laissé aller à quelques poses… (Quoi ?! Je vous juge pour ce que vous faites dans votre pied de douche peut-être ? Bon ! )

Puis ma mère a finalement jugé bon de descendre rester à mes côtés pour me faire la conversation. Pensez-vous ! Du pain béni pour elle ! Elle allait enfin pouvoir discuter avec son fils adoré sans qu’il puisse lever les yeux au ciel puis tourner les talons (et j’ai eu beau lever les yeux, c’était d’une inefficacité déconcertante…)

Et puis pendant ce temps, les voisins se succédaient et moi je passais pour le chieur: « Non ! Toi tu grimpes à pied ! J’veux plus sortir ! ». S’ils arrivaient par l’entrée, ils avaient l’impression d’assister au remake de la Descente de Croix de Rubens (il ne manquait que Marie-Madeleine), et lorsqu’ils descendaient je me sentais alors presque obligé de m’excuser d’occuper l’ascenseur (quelle connerie, je vous jure !). Mais si un voisin passait sans réellement comprendre la situation…

« Heureusement que vous n’avez pas pris l’ascenseur ! Mon fils est coincé à l’intérieur ! »

« Mam’ par pitié ! Remonte ! (là je serre les dents) Tu es inutile ! Tu seras la première informée quand je sortirai ! » (tu sais, comme la toute 1ere fois où nous nous sommes rencontrés ? eurk…)

« C’est comme ça que tu me remercies ?! Tu crois pas que j’ai autre chose à faire que t’attendre ? » (mais bon sang ! va faire ce que tu as à faire ! pourquoi m’infliger ça ? pourquoi le câble n’a tout bonnement pas lâché ?)

Le type d’Otis ! Mon sauveur ! En deux, trois manipulations me voilà libéré,  je me rend en courant au rendez-vous manqué ! Je me demande juste combien de temps ma mère lui aura tenu la jambe…

Eh oh ! Vous croyez peut-être que j’en ai terminé avec vous ? Je ne vais pas vous laisser partir avec l’image du type qui posait dans un ascenseur bloqué ! (et j’étais très viril ok ?) Alors permettez-moi… (et excusez-moi) :

Connaissez-vous la différence entre une femme et un ascenseur ? Non …?

[CENSURE]

« Non maman ! Rien à voir !!» : S

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement how i met my mother (in the lift) à JETER L'ENCRE.

Méta