À part ça, tout va bien.

17 octobre 2009 Commentaires fermés sur À part ça, tout va bien.

La Tour Zamansky au loin. Les snipers sont déjà en poste. Dès 5h00 ce matin l’on pouvait entendre les tirs contre les bâtiments du front de Seine rive droite. Dix-huit morts cette nuit a annoncé la radio, un peu moins que la veille. Cela aura rendu ma confrontation quotidienne avec Lisa moins pénible. Elle ne comprend pas pourquoi je m’obstine à vouloir traverser le fleuve. Depuis qu’ils ont prit l’Île de la Cité, il est devenu plus périlleux de passer, or ce matin le dernier pont clandestin à été démantelé par les autorités. Il m’a fallu ruser pour gagner l’autre rive. Le tout s’est de se faire des amis des deux côtés… et de les maintenir en vie.

Sur le boulevard Saint-Germain dévasté par les chars, je tente de replacer des souvenirs de terrasses de cafés, de boutiques de luxe ou de salles de théâtre.
Lui par contre ne pourra plus. Un homme d’une vingtaine d’années gisant sous son scooter encore fumant . Sûrement un passeur. Deux mètres plus loin, sa passagère. Ils ne les ont pas ratés… Les chiens ! Je soulève la visière teintée… Sarah ?! Garce ! Je sors mon arme de poing, vise sa tête et liquide deux balles. L’alerte est donnée dans les immeubles haussmanniens avoisinants, des hommes armés se pressent aux fenêtres. Quel con ! Je me jette derrière un bus couché avant de détaler par les petites ruelles.

La Place, enfin ! Je descends par l’ancienne bouche de métro. Quai de la ligne 7 direction La Courneuve-8 mai 1945… Une date qui fait écho. Mais bien moins que la plaque ‘Jussieu’ lorsque je la fait pivoter pour me glisser dans le conduit qu’elle dissimule…
Huit minutes, c’est le temps qu’il me faut pour atteindre les sous-sols de Jussieu. Huit minutes dans le noir total durant lesquelles je crains pour Lisa, Lamia, Michael et les autres. Les pires pensées me viennent, des images insoutenables de corps inanimés, calcinés… Hemingway disait que ‘toute expérience de la guerre est sans prix pour un écrivain’. Nous verrons bien.

Huit minutes plus tard. Rodé, je m’engage sans mal dans l’obscur dédale. J’atteins la galerie 44-43. Salle S14, j’entre.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement À part ça, tout va bien. à JETER L'ENCRE.

Méta