leur douleur en main

17 janvier 2010 Commentaires fermés sur leur douleur en main

Ils lèvent leurs bras vers le ciel et l’implorent de rendre ce qui leur a été arraché. Les hurlements se muent en long râles d’agonie étouffés par leurs sanglots. Certains se frappent la poitrine comme pour retirer ce poids, cet étau qui leur enserre le cœur. Les figures sont crispées par la perte et la détresse, les expressions figées dans le trouble et la peur.
D’autres aux visages incrédules se terrent dans un mutisme abyssal qui renvoie à des yeux insondables. Ils sont en vie mais on leur a tous enlevé, déchiré, amputé une partie de leur être.

Leurs mains cachent alors leurs yeux et leur bouche pour échapper à l’insupportable, ou se croisent sur leurs genoux et leur tête pour évaluer l’insurmontable. Mais très vite elles soutiennent anciens et blessés, portent enfants et survivants. Elles se posent sur les plaies des uns, sur les épaules des autres. Des mains retiennent celles qui s’agrippent, et toutes s’empoignent et prodiguent vivres et soins. Elles maillent alors un peuple qui se relève et se redresse. Plus tard elles déblayeront ensemble, célébreront les morts et rebâtiront plus fort.

Moi je regarde ma main à présent et me demande ce que je vais en faire, si elle peut sauver une vie, creuser un puits ou ériger une maison. Mais aujourd’hui elle ne peut rien,… Que signer un chèque. Alors donnons.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement leur douleur en main à JETER L'ENCRE.

Méta