Apprends. Accepte. Et avance.

30 janvier 2011 Commentaires fermés sur Apprends. Accepte. Et avance.

Un pas après l’autre.
Un pas après l’autre.

J’apprends.

Sur moi, sur les hommes, sur la vie.

Avec un certain détachement, j’observe et j’apprends. Parfois dérouté, dégouté, horrifié, j’accepte et j’apprends. J’accepte par dépit, par lâcheté, par obligation. J’apprends sans comprendre, sans vouloir, sans pouvoir.

Un pas après l’autre.

J’avance et j’apprends les codes. Les codes d’une vie sociale acceptable, d’une insertion professionnelle convenable. J’avance pour une crédibilité, une légitimité. De parole, d’opinion, de pensée. Une crédibilité d’homme, d’être en somme.

J’avance mais ne perçois ni fins ni bon sens mais bon, j’avance. Ou je m’arrête et l’on me lance « avance ».

Alors, j’avance.
J’avance.
J’avance.

Et pendant ce temps, je vois, bois, pleure et me noie.

Je vois ces hommes qui avancent, et s’emboitent le pas. Un pas après l’autre, des pas d’apôtres. Sur un même trottoir, dans un même bar. Je bois leurs paroles et de tous leurs alcools, que le soir venu je pleure sur le sol.

Mais parfois je me noie, d’avoir trop bu, d’avoir trop vu.

Alors les yeux fermés, je vois mes idéaux changer le monde et mener la danse de ceux qui avancent.

D’un pas après l’autre, à un pas vers l’autre.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Apprends. Accepte. Et avance. à JETER L'ENCRE.

Méta